Un accueil généreux, un sourire malicieux, une émouvante exigence d’authenticité, de vérité. Voilà ce qui nous a frappés d’emblée, mon photographe et moi, lorsque Rosie Pinhas-Delpuech nous a ouvert la porte de son royaume provisoire, le château de Lavigny-Fondation Ledig-Rowohlt. C’est là, au-dessus d’Allaman, que la lauréate 2021 du Programme Gilbert Musy − lancé par le Centre de traduction littéraire de Lausanne, et qui récompense un traducteur ou une traductrice émérite − a posé ses valises pour deux mois. Un lieu de travail magique, qui mériterait à lui seul un paragraphe, pour musarder dans la beauté de ce site dont ces jardins s’envolent vers le lac et l’horizon.