L’information avait fait grand bruit: Netflix annonçait fin mai la production de Early Birds, premier «Netflix Originals» made in Switzerland. Hormis son titre, peu d’informations étaient disponibles sur le film: aucun acteur confirmé annoncé ni aucun chiffre articulé concernant le budget du film ou l’investissement de Netflix. Seul le réalisateur, un alémanique établi en Allemagne à la carrière jusqu’ici plutôt modeste, serait déjà attaché au projet. Qu’importe, la branche du cinéma suisse pouvait sabrer le Prosecco, enfin adoubée par la plateforme américaine.

Une lettre de Netflix aux parlementaires

C’était avant qu’une lettre de Netflix, adressée à tous les conseillers aux Etats et dans laquelle la firme de Los Gatos en Californie s’oppose fermement à ce qu’on appelle par commodité la «Lex Netflix», censée obliger les plateformes à investir dans des films et séries suisses, ne vienne rapidement refroidir l’ambiance (lire sur SRF Online, 7 juin 2021).