Poursuites 

Russie: la justice lève l’assignation à résidence du metteur en scène Serebrennikov

Soupçonné par les autorités russes d’avoir détourné des fonds publics, Kirill Serebrennikov était assigné à résidence depuis plus d’un an. La mesure a été levée ce lundi

La justice russe a levé lundi l’assignation à résidence du metteur en scène et réalisateur Kirill Serebrennikov, jugé pour des accusations de détournements de fonds qu’il rejette, ont rapporté les agences de presse russes.

A ce sujet, lire aussi: Un cinéaste russe dans le viseur du Kremlin

En résidence surveillée depuis l’été 2017, sans téléphone ni accès à internet, Kirill Serebrennikov est désormais libre de ses mouvements à condition de ne pas quitter le territoire russe, selon la décision prononcée par un tribunal de Moscou.

«Je vais revenir bientôt. Ce n’est pas très facile psychologiquement, mais il y a beaucoup de choses à faire. Nous avons des spectacles, des répétitions», a réagi M. Serebrennikov auprès de l’agence Interfax.

Des pièces osées

Le tribunal a également levé cette mesure pour deux autres personnes accusées dans cette affaire. Assigné à résidence depuis août 2017, Kirill Serebrennikov est actuellement jugé pour des accusations de détournement de fonds publics.

Lire également: A l’opéra de Zurich, une première malgré l’absence de Kirill Serebrennikov

Pour ses partisans, il paye sa liberté de création et ses pièces parfois osées, mêlant politique, sexualité et religion, dans un pays où les autorités poussent pour un retour en force des valeurs traditionnelles et conservatrices.

Publicité