genève

Sur les rythmes de Johnny et de la Lake Parade

«L’idole des jeunes» a donné un concert (de charité) au stade de La Praille ce samedi. Pendant la fête techno boum-boum

Johnny Hallyday est a livré samedi soir à Genève un concert au stade de La Praille devant plus de 36 000 spectateurs. Organisateur de l’événement, Michael Drieberg a déclaré à la Radio suisse romande que Johnny reverserait l’intégralité de ses cachets de cette soirée et des deux autres spectacles qu’il donnera cet automne à l’Arena à l’Unicef, le fonds des Nations unies pour l’enfance.

Tandis que ses fans avaient les yeux rivés sur lui, la star leur a lancé son fameux «Quoi ma gueule? Qu’est-ce qu’elle a ma gueule?!». C’est par cette chanson mythique des années 1970 que Johnny a entamé son show titanesque. Au centre d’un décor très élaboré avec un aigle pour pièce maîtresse, Johnny a rapidement conquis son public, vêtu d’une veste en strass. «Oh Marie», reprise en chœur par un parterre bondé, a été suivi par l’incontournable «Que je t’aime», l’artiste achevant de mettre la foule en délire. Et comme jamais deux sans trois, ce fut ensuite le tour de «Gabrielle».

La Lake, un succès

Quelque 300 000 fans de musiques électroniques ont par ailleurs participé samedi à la 13e Lake Parade dans la même ville, selon les premières estimations. Les organisateurs sont très satisfaits, d’autant que le ciel, orageux en milieu de journée, s’est dégagé en fin d’après-midi. Ces chiffres correspondent aux attentes des organisateurs, qui souhaitaient renouer avec le succès des années précédentes. Seules deux bagarres sans gravité ont été signalées.

Le 4 juillet étant la date de la fête nationale américaine, cette Lake Parade était placée sous le signe des Etats-Unis. Sur les quinze love mobiles du cortège, plusieurs déclinaient les couleurs du pays de l’oncle Sam. En outre, le DJ américain George Morel était aux platines sur un char, tandis que ses compatriotes Tony Humphries et Alex Gaudino devaient se produire plus tard.

Dans la foule, de nombreux participants avaient travaillé leur look, telles ces jeunes femmes déclinant les couleurs de l’arc en ciel sur leur corps. Dans une ambiance bon enfant, ils ont progressé sur les 3,5 kilomètres du parcours en dansant au son des différents styles de musiques: house, disco, techno, trance ou latino.

Après la parade, qui devait s’achever en fin de journée sur la rive gauche, les plus motivés étaient invités à danser jusqu’à 3h du matin pour la deuxième partie de l’événement: la Lake Sensation, devant le parc La Grange. Les organisateurs attendaient 100 000 personnes pour cette grande fête. L’an dernier, plus de 70 000 personnes y avaient pris part malgré la pluie.

Publicité