K comme Kessel Joseph. Le 20 octobre 1932, l’écrivain auteur du mythique Chant des partisans monte dans le téléphérique du Salève inauguré deux mois plus tôt. Il écrit plus tard: «Ce fut comme un avion, les maisons s’aplatirent, le paysage s’élargit, le radeau aérien montait, glissant sur cet incroyable fil qui portait notre vie. Grand lac bleu aux courbes sinueuses, campagne d’un vert nourri et tendre, monts qui se découvraient gradin par gradin et de tous côtés, le ciel, voilé…»