Après Londres, Zurich ouvre elle aussi son musée dans une ancienne usine d'électricité. La majestueuse Tate Modern veille sur la Tamise, l'ewz-Unterwerk Selnau sur la Sihl. Beaucoup plus petit que son frère anglais, le bâtiment a pourtant un plus: une partie seulement va accueillir le Musée d'art constructif et concret (KKK) dès le 29 septembre prochain. L'ancienne halle des machines par contre se mue en une nouvelle salle de spectacles.

Inauguré hier soir avec Vis-à-vis, nouvelle pièce de la compagnie zurichoise Movers, ce lieu vient compléter une longue liste d'espaces culturels dans une ville qui s'est offert, avec le Schiffbau, la plus grande salle de théâtre d'Europe. Mais voilà: malgré une offre abondante, les organisateurs culturels de toute sorte se pressent au portillon. Carla Stoppini, responsable de la programmation de la salle de Selnau au sein des Services de l'électricité de la Ville de Zurich (ewz), croule déjà aujourd'hui sous les demandes de location.

Coûts d'exploitation élevés

Située à quelques pas de la nouvelle Bourse, pas très loin de la gare, la salle de Selnau peut accueillir jusqu'à 500 personnes. Sa belle facture industrielle – le bâtiment est d'ailleurs classé – a de quoi séduire. Pourtant, la nouvelle salle pourrait être un cadeau empoisonné pour le milieu culturel. On la loue vide, sans gradins ni bar, et les demandes d'exploitation (sécurité, restauration, etc.) doivent être réitérées pour chaque nouvelle manifestation, ce qui implique des coûts supplémentaires pour l'organisateur. Le prix de la location, selon des sources bien informées, sera malgré cela très élevé.

«Oui, c'est une salle que tout le monde ne pourra pas s'offrir, concède Carla Stoppini de l'ewz sans vouloir avancer un chiffre. Nous la voulions multifonctionnelle, prête à tout accueillir, de la danse jusqu'aux parties, en passant par des expositions ou des manifestations privées. Voilà pourquoi nous avons opté pour une infrastructure très légère.» Mais pour le spectacle d'inauguration, le seul montage et démontage des gradins va coûter près de 15 000 francs.

La ville, qui a déboursé 4,85 millions de francs pour la rénovation de la façade, n'a jamais envisagé de s'engager pour un intérieur plus fonctionnel. «Nous ne pouvons pas être présents sur tous les fronts, explique le délégué à la Culture Jean-Pierre Hoby. La ville est très contente que cette nouvelle salle existe, mais elle a choisi de s'engager pour le Musée.» Mais de ce côté-là justement on tempère: en décembre dernier, alors que le municipal a décidé d'augmenter son budget pour la culture de 7 millions de francs, le KKK est reparti bredouille: il n'a pas obtenu les 100 000 francs supplémentaires qui lui permettraient de couvrir les frais d'exploitation du nouveau musée, deux fois plus grand que l'ancien.

Vis-à-vis, par les Movers. ewz-Unterwerk Selnau, Selnaustr. 25, Zurich.

Jusqu'au 25 mars à 20 h 30.

Théâtre du Passage, Neuchâtel, 27 mars. BFM, Genève, 28 mars.

La Poste, Viège, 6 avril. Beausobre, Morges, 7 avril. Le Baladin, Savièse, 18 mai. Loc. TicketCorner.