Où peut-on trouver, à quelques mètres les uns des autres, un masque africain, un meuble du XVIIIe siècle français, des bijoux, des livres précieux, des statues d'Extrême-Orient, et des œuvres d'artistes contemporains? C'est au Salon de Mars à partir de demain samedi et pour 9 jours. Installé pour la première fois à Genève l'an dernier, avec 74 galeries représentant tous les genres artistiques, toutes les époques, et tous les continents, le Salon de Mars revient avec presque tous les marchands qui ont fait le succès de sa première édition genevoise, et près de cinquante nouvelles galeries.

Le Salon de Mars a été créé en 1989 à Paris par Daniel Gervis, un galeriste parisien qui est aussi l'un des fondateurs de la Foire Internationale d'Art Contemporain. Après une interruption en 1996, sa réouverture à Genève était une idée audacieuse. En Suisse, le marché de l'art est dominé par la plus grande foire d'art moderne et contemporain du monde, Art'Basel, qui se tient tous les ans au mois de juin.

Pari gagné

Il n'y avait pas, jusqu'à l'arrivée du Salon de Mars, de foire d'antiquités de niveau international en Suisse romande. Quant au marché régional, il n'a pas la réputation d'être l'un des plus actifs d'Europe. Viviane Jutheau de Witt et Daniel Gervis ont fait le pari d'attirer à Palexpo des amateurs et des collectionneurs qui avaient l'habitude d'aller acheter des œuvres et des objets à Paris, Londres ou New York, et d'intéresser un large public. Pari gagné en 2000, avec 15 000 visiteurs (ce qui est considérable pour une exposition) et un succès économique qui se lisait sur le visage des marchands le jour de la fermeture.

L'effet de surprise est passé, il faut désormais confirmer. C'est possible, puisque la situation économique reste favorable. Le marché de l'art ne semble pas encore avoir été touché par les soubresauts de la Bourse. Et la flambée des prix pour les lots vedettes des ventes aux enchères ne devrait pas atteindre un Salon dont l'une des caractéristiques est le mélange des genres, et l'autre une gamme de prix qui va du raisonnable au très onéreux. L. W.