L’Atelier van Lieshout, fondé en 1995 par le Hollandais Joep van Lieshout (né en 1963), est une communauté de travail rassemblant une vingtaine de personnes, artistes, designers, architectes, dont c’est la signature collective. Il conçoit des objets de toutes sortes, du fauteuil se refermant comme un coquillage à la maison molle et aux modules habitables et transportables dont des exemplaires ont été présentés aux quatres coins du monde, en particulier dans les biennales et à la Documenta.

Il réalise, au troisième millénaire, le rêve post-soixante-huitard de la fusion des activités, un rêve repris aujourd’hui par beaucoup de jeunes artistes. Sur un stand d’Art Basel, cette maquette d’immeuble perd le caractère d’un projet purement architectural même si elle est conçue en vue d’une incertaine réalisation. Elle finira plus sûrement sur un guéridon design que dans un quartier d’affaire ou dans la zone d’activité d’un pays lointain où sont construits les Callcenters.

L’Atelier van Lieshout crée presque toujours des objets d’usage qui finissent parfois utilisés ou plus souvent dans des musées. En jouant sur les frontières poreuses entre la création artistique, l’architecture et les productions environnementales, en élargissant plus encore les frontières déjà extensibles de l’art, il réussit l’exploit de financer une expérimentation qui, sans cette astuce ou cette intelligence, rebuterait les investisseurs ordinaires alors qu’elle réjouit les collectionneurs et les responsables de musées.

Le site internet de l’Atelier van Lieshout