Après un an de gel, l'Etat de Genève relance l'octroi des contrats de confiance aux troupes de théâtre, danse et musique. Ces contrats assurent aux compagnies un financement (jusqu'à 100 000 francs) sur plusieurs saisons. En février 1999, pour cause d'absence de budget général, le Département de l'instruction publique (DIP) renonçait à sélectionner de nouveaux candidats et se contentait d'assurer le maintien des contrats en cours. Martine Brunschwig Graf, présidente du DIP, estimait également qu'une réflexion devait être enfin entamée (après neuf ans d'existence!) sur l'avenir des compagnies qui arrivent au terme d'un tel contrat.

Le DIP vient de rendre sa copie. L'enveloppe globale est augmentée puisqu'elle passe de 839 100 francs à 925 000 francs. Le contrat de confiance court toujours sur trois ans mais n'est renouvelable qu'une fois contre deux auparavant. Trois nouvelles compagnies en bénéficient: la compagnie de danse Alias de Guilhermo Botelho et Caroline de Cornière; l'Helvetic Shakespeare Company dirigée par Valentin Rossier; et la Compagnie Confiture qui assure sa quatrième saison à la Cité bleue. Trois autres voient leur soutien prolongé: la Compagnie Spirale, le Teatro Malandro et la compagnie de danse 100% Acrylique.

Quant au Théâtre du Loup, aux Ateliers d'ethnomusicologie et à Contrechamps, qui arrivaient tous trois en fin de contrat, ils se voient octroyer un contrat de prestation sur deux ans.