«Jeu de scène osé au Schauspielhaus», a titré le Tages-Anzeiger. Vendredi, la presse zurichoise a consacré une large place à la grève du personnel de la grande institution théâtrale (LT du 26.01.06). Sans ménager ses critiques. Et pour cause; c'est la première fois, de mémoire de collaborateurs, que la maison de la Rämistrasse se retrouve dans pareille situation. Plus de techniciens, donc plus de jeu. La direction a été contrainte d'annuler les représentations au programme jusqu'à nouvel avis. Et l'horizon reste sombre, le dialogue restant rare. C'est la nouvelle politique des salaires qui a provoqué l'ire des collaborateurs, soutenus à grand bruit par le syndicat Unia. Les autorités ne comprennent pas, estimant que les employés du Schauspielhaus gagnent déjà plus que dans le privé. La grève a d'ores et déjà porté un coup aux finances des lieux et surtout à sa réputation. A quelques semaines des votations municipales, les candidats disposent d'un nouveau sujet de campagne.