Les étourneaux se sont envolés, la vigne dort, la place du Marché de Vevey est redevenue un parking et la libellule a refermé ses ailes. C’est le solstice d’hiver et le temps du souvenir. Par le texte, par l’image, par la musique, la Fête des Vignerons revit et nous enchante encore.

Lire aussi:  Quand le vin est tiré, il faut le fêter