Les footballeurs suisses M17 de Dany Ryser, victorieux du Nigeria en finale (1-0), ont offert au pays son premier titre mondial. Les «Rougets», solides et sereins, ont fait preuve d’une maturité et d’une maîtrise technique exceptionnelles. L’Association suisse de football s’inquiète à leur sujet. Pour quelle raison?

La finale aurait été truquée.

Les «Rougets» seraient tous dopés.

Ils risqueraient de signer à l’étranger.

Un membre de l’équipe serait androgyne.

La fuite des talents est un souci majeur pour les dirigeants de l’ASF. La plupart des M17 entraînés par Dany Ryser sont double nationaux – treize sur vingt et un. Jusqu’à 21 ans, et tant qu’il n’a pas évolué avec une équipe nationale A, tout joueur peut choisir son pays de prédilection. A cet égard, les souvenirs de Zdravko Kuzmanovic et Ivan Rakitic, qui ont respectivement opté pour la Serbie et la Croatie après avoir été formés en Suisse, demeure douloureux.

Le droit de rêver (14.11.2009)

Barack Obama a effectué une importante tournée diplomatique en Asie. Le président américain n’a pas la cote à Okinawa. Pourquoi?

Il a fait un discours dans lequel il a vanté l’unité du Japon, dans une partie du pays qui se démarque du reste de l’archipel par sa culture spécifique.

On lui reproche la participation de son beau-père, Fraser Robinson, à la bataille d’Okinawa en 1945, qui a fait 230 000 morts côté japonais.

Il a fait une visite éclair de l’île et n’a pas pris le temps de rencontrer la population locale, qui attendait la venue d’un président américain depuis 64 ans.

Il refuse catégoriquement de renégocier le statut des bases militaires américaines stationnées sur l’île.

Les 1,3 million d’habitants d’Okinawa, à 1600 km au sud de Tokyo, sont furieux du refus poli mais catégorique des Américains de renégocier le statut de leurs bases militaires stationnées sur l’île. En vertu du traité de sécurité nippo-américain signé en 1951, les Etats-Unis ont pour «charge» de protéger le Japon, placé sous son parapluie nucléaire. Une situation que rejette aujourd’hui en bloc la population d’Okinawa. Bien qu’elle représente 6% à peine de la surface du pays, l’île principale de cet archipel accueille 75% des 89 camps, casernes et bases militaires américaines stationnées au Japon.

Ces bases militaires américaines dont Okinawa ne veut plus (14.11.2009)

Prévu en décembre, le Sommet sur le climat de Copenhague a subi un sérieux revers dimanche. Lequel?

192 Etats devaient être représentés à Copenhague; après une série de défections annoncées ce week-end, ils ne seront finalement que 43.

Les Etats-Unis et la Chine ont renoncé à tout objectif légalement contraignant issu de Copenhague.

Le président mexicain Felipe Calderon a convaincu les Etats-Unis qu’un sommet sur le climat devait avoir lieu sur le continent américain; il ne se passera donc rien à Copenhague.

Symboliquement, les chefs d’Etat ont refusé de se rendre à un sommet sur le climat en avion.

Le président américain Barack Obama, son homologue chinois Hu Jintao, une vingtaine de chefs d’Etat asiatiques et le premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen ont renoncé à tout objectif légalement contraignant issu de Copenhague – en particulier celui de réduire de 50% les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050, qui figurait jusqu’ici dans les projets.

Obama et les pays asiatiques enterrent Copenhague (16.11.2009)

«Je tremble pour trouver le mot juste.» De qui est cette citation parue dans Le Temps lundi?

Silvio Berlusconi, dans une autobiographie parue récemment, au chapitre «Les femmes de ma vie».

Dominique de Villepin, dans le cadre du procès Clearstream; l’ex-premier ministre français cherchait à qualifier Nicolas Sarkozy.

L’écrivain bernois Matthias Zschokke, qui a reçu mardi dernier à Paris le Prix Femina étranger pour «Maurice à la poule», son troisième roman.

Mouammar Kadhafi, au sujet de l’attitude de la Suisse dans l’affaire qui oppose Berne à Tripoli.

Matthias Zschokke a déclaré: «Au début, j’écrivais sans être vraiment conscient des mots, de leur force, de leurs couleurs. Maintenant, je tremble devant eux. Quand je dois parvenir à traduire au plus juste une émotion. Savoir s’il faut faire intervenir un bout de ciel ou pas. Peut-être que je suis devenu, un peu, écrivain.»

«Je tremble pour trouver le mot juste» (16.11.2009)

Paru mardi aux Etats-Unis et en Angleterre, «The Original of Laura», le dernier roman de Vladimir Nabokov a d’abord été écrit, selon l’écrivain, pour…

Un paon, des pigeons, deux cyprès et des jeunes infirmières accroupies.

Sa femme Vera, qui avait sauvé des flammes le manuscrit de «Lolita».

Stanley Kubrick, qui avait adapté son roman «Lolita» au cinéma.

Les amateurs du jeu d’échecs, dont Nabokov lui-même était passionné.

CHUV, Centre hospitalier universitaire vaudois, à Lausanne, 1977. Sur la table de nuit de Vladimir Nabokov, qui souffre d’une broncho-pneumonie, une boîte remplie de fiches bristol. Depuis son lit, il le récite à voix haute, s’imaginant parler à «des paons, des pigeons, à mes parents disparus, à deux cyprès, à plusieurs jeunes infirmières accroupies et à un médecin de famille si vieux qu’il paraît invisible». Au moment de mourir, il laisse de ces fièvres 138 fiches bristol.

Dernier roman de Nabokov, esquisse rêvée (17.11.2009)

Un important lifting lui a été fait récemment. Des ions (atomes chargés de plomb) lui ont été injectés avec succès fin octobre. De qui s’agit-il?

La Toya Jackson.

La Tour Eiffel.

L’accélérateur de particules du CERN.

Silvio Berlusconi.

Un peu plus d’une année après l’accident qui a mis un arrêt brutal à la mise en route du Grand Collisionneur de hadrons (LHC) du CERN, les particules se sont remises à circuler dans l’accélérateur, après des travaux qui ont coûté environ 23 millions d’euros. Les aimants supraconducteurs sont refroidis à la température de 1,9°Kelvin, juste au-dessus du zéro absolu (–273,25°C). Des ions (atomes chargés) de plomb ont été injectés avec succès fin octobre sur un huitième de la longueur de l’anneau et des protons ont effectué un demi-parcours début novembre, terminant leur course dans le détecteur géant CMS.

Lifting high-tech pour le LHC (17.11.2009)

Berne et Washington ont levé le voile sur les détails de l’accord consécutif aux activités d’UBS aux Etats-Unis. Les clients américains d’UBS pourront être dénoncés au fisc pour avoir omis de déclarer 250 000 francs. En outre, la détention de sociétés offshore est considérée comme…

«Acceptable», tant qu’elles sont déclarées.

Un «montage tolérable».

Une «construction mensongère».

Un «critère insignifiant».

La détention d’une société écran masquant l’identité du détenteur réel est désormais considérée comme une «construction mensongère». Est considéré comme abusif, par exemple, le fait de contrôler «la gestion et le placement des avoirs du compte», l’usage de cartes téléphoniques ou de téléphones portables spéciaux pour passer des ordres, l’usage de cartes de crédit dans le but de rapatrier ou de transférer des fonds, ou encore «le paiement de routine de factures personnelles» à partir du compte de la société offshore.

UBS: l’ampleur des dégâts (18.11.2009)

Détestée par les uns, adulée par les autres, Sarah Palin, l’ex-colistière du candidat républicain John McCain, suscite l’intérêt des Américains, qui découvrent son livre intitulé «Virer rebelle». L’ex-gouverneure d’Alaska sera-t-elle candidate à la Maison-Blanche en 2012?

«Pas question, explique-t-elle dans son livre. J’ai eu l’air suffisamment gourde comme ça.»

«Oui, c’est sûr. Nous avons déjà un Noir. Pourquoi pas une femme?»

«Il faut voir. J’attends de savoir si les astres me seront favorables.»

Qui vivra verra

Face à la question que tout le monde se pose, à savoir si elle entend se porter candidate au prochain scrutin présidentiel en 2012, elle laisse planer le doute: «Ce n’est pas sur mon écran de radar actuellement.» Mais elle ne trompe personne: son book tour a tout à voir avec la méthode adoptée en son temps par un certain Barack Obama, visant à toucher ceux qui restent habituellement à l’écart des sentiers de la politique.

Sarah Palin, des mémoires pour oublier les déboires (18.11.2009)

La Suisse a enregistré mercredi son premier décès lié à la grippe A (H1N1). Combien de personnes dans le pays sont-elles officiellement touchées par le virus?

30.

300.

3000.

30000.

La grippe A a été détectée en Suisse pour la première fois le 29 avril. Depuis, plus de 3000 cas confirmés ont été annoncés à l’OFSP, et une cinquantaine d’hospitalisations ont été déclarées. Onze personnes, selon le recensement du 8 novembre, ont nécessité des soins intensifs. Pour l’heure, le nombre de cas augmente rapidement, selon l’OFSP.

Etat des lieux de l’épidémie (19.11.2009)

La rappeuse Diam’s revient avec un nouvel album, «S.O.S.», dans lequel elle exorcise ses vieux démons. Elle y donne son point de vue sur…

Les minarets, la pédophilie et les paradis fiscaux.

Le Pen, Blocher et «tous les fachos».

L’amour, la notoriété et la discrimination.

L’amour, la gloire et la beauté.

S.O.S. lorgne vers ces plaies encore ouvertes dont Diam’s a su tirer le meilleur. L’amour qui cogne, qui asservit («Cœur de bombe»), la notoriété dépressive («I am somebody»). La discrimination aussi, à travers «Lili», titre qui évoque la difficile réalité d’une lycéenne portant le voile à l’école.

Diam’s, sous le voile, la blessure des mots (19.11.2009)