Elle ment sur sa grossesse. Alors que son tyrannique médecin chef lui propose une opération de transplantation cardiaque, le must, Valeria, jeune chirurgienne, assure qu’elle est à plus de huit semaines du terme. Le double de la réalité. Et peu après, le jour de l’anniversaire de son premier enfant, le malicieux Lucas, elle s’écroule. Voilà le petit mystère par lequel commence La Vie devant, chronique familialo-amicale que le Geneva International Film Festival (GIFF) dévoile samedi, et qui sera visible la semaine prochaine sur la RTS.