Le stéréotype, tenace en diable, voudrait que l'ordinaire d'un musicien électronique soit aussi coutumier de la scène qu'un cachalot de la pratique du deltaplane. Au terme d'un an de travail sur les plateaux de théâtre, le groupe Velma a offert au public romand l'occasion de s'affranchir de telles préconceptions. Issu de la scène rock lausannoise, le trio a toujours su concilier dans sa musique, sur disque comme à la scène, le travail de laboratoire de l'électronique avec un type de performance plus volontiers associé au rock ou aux musiques improvisées.

Aboutissement de ce jeu de vases communicants entre musique et théâtre, la pièce «Cyclique 2», seconde mouture d'un spectacle mettant en scène la musique de l'album Cyclique (1999) fut l'un des points forts du festival des Urbaines de Lausanne en automne dernier. Dans l'intervalle, le trio avait été mandaté par la compagnie de danse de Fabienne Berger pour composer la musique de «Natal», un spectacle joué fin janvier à Lausanne et Fribourg. Deux musiques de scènes qui s'émancipent aujourd'hui sous la forme de deux CDs publiés par narsitik, un nouveau label émanant de la structure lausannoise Namskeio.

Ruptures et calme plat

Regroupés sous le titre générique de Series for Spectacles, les deux disques révèlent, en quatre longs mouvements par pièce, un versant plus résolument électronique de Velma, rebaptisé pour l'occasion Velma b. Landovitch (sic). De crescendo en ruptures, d'accidents en calmes plats, la musique de «Cyclique 2» déconstruit et recompose les strates sonores complexes de l'album original en une suite à la fois mécanique et organique, dans laquelle s'intercalent par endroits les voix des comédiens.

Plus radicalement ambient, la musique de «Natal» s'épanche en de longues nappes de sons subaquatiques, composant un magma sonore que l'on imagine volontiers la transposition d'une écoute intra-utérine. Dépourvues de chant, élément essentiel des disques du trio, les deux compositions publiées simultanément nécessitent une écoute attentive et se révèlent, en l'absence d'élément visuel, fascinantes par cette mise en espace nouvelle de la matière sonore qui nourrit les productions plus «traditionnelles» du trio.

Velma b. landovitch, «Series for spectacles n° 1: Cyclique 2» et «Series for spectacles n° 2: Natal», deux CDs m narsitik/Namskeio. Internet: http://www.namskeio.com