Il y a Lydia Grant, la prof de danse exigeante, Benjamin Shorofsky, le fin mélomane aux airs de vieux sage, ou encore Elizabeth Sherwood, l’enseignante d’anglais humaniste. Et il y a les élèves: Leroy Johnson et Coco Hernandez, les charismatiques danseurs, Julie Miller et Bruno Martelli, les musiciens appliqués, Doris Schwartz et Danny Amatullo, les apprentis comédiens.

Fame, c’est un total de 136 épisodes pour 6 saisons diffusées aux Etats-Unis entre 1982 et 1987. Au cœur de l’histoire, une école d’art de la scène fictive, la High School of Performing Arts. Sa localisation dans la ville cosmopolite de New York permet la mise en place d’une vaste structure chorale dans laquelle se croisent des personnages de diverses origines. Quant à son ancrage dans les années 1980, il permet de documenter en filigrane l’évolution de la société, et d’accompagner par exemple l’explosion du mouvement hip-hop.

Deux films

En exagérant un peu, on peut dire que Fame est aux séries musicales ce que Citizen Kane est au cinéma d’auteur. Un jalon, un classique fondateur dont certaines scènes dansées dans la rue restent un émerveillement. Ou quand la comédie musicale, ce genre si emblématique de l’âge d’or des studios hollywoodiens, envahit le petit écran. Rappelons néanmoins qu’à l’origine de la série, il y a un film du même nom, réalisé en 1980 par Alan Parker, et objet en 2009 d’un remake inepte signé Kevin Tancharoen.


«Fame» (1982-1987), série en 136 épisodes et 6 saisons créée par Christopher Gore. Régulièrement rediffusée par diverses chaînes de télévision, la série n’est malheureusement pas disponible en DVD ni sur les plateformes payantes de streaming.


Des séries musicales: