Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le comédien genevois Yoann Blanc dans «La Trêve».

Séries TV

En séries TV, la Belgique a gagné l’Euro

La RTS lance ce vendredi soir «La Trêve», captivant suspense sur la mort d'un joueur de football venu dans les forêts ardennaises. Le signe d'un renouveau de la fiction TV belge francophone

Il est question de football. La victime était une vedette montante. Dans une forêt des Ardennes belges, balafrée par une large rivière, le corps de Driss, sportif venu du Togo, est retrouvé au bord du fleuve, non loin d’un impressionnant pont parfois utilisé par des suicidaires. Qu’est-il arrivé à Driss, jeune footballeur qui cherchait surtout à s’intégrer, et gagner de l’argent pour l’envoyer au pays?

Le policier Yoann Peeters va enquêter. Non sans difficulté: il est le flic essoré par excellence, suivi par une psy, traqué par son entourage et dans ses hantises internes pour une mauvaise affaire, naguère. Il a demandé à quitter Bruxelles pour retrouver son village natal, au cœur de la dense forêt. Sans attendre, le destin lui jette entre les mains la mort de Driss, les projets de développement de la bourgmestre, les mystères ambiants…

L'une des fortes promesses de l'année

A voir deux épisodes, sur dix, La Trêve représente une des belles promesses de l’année. La RTS lance cette série belge vendredi 3 juin, en soirée.

Ce feuilleton créé par Stéphane Bergmans, Benjamin d’Aoust et Matthieu Donck envoûte d’emblée le spectateur par l’originalité de son environnement, et de son intrigue dans le cadre policier. Le Belgo-Genevois Yoann Blanc incarne avec brio le flic, personnage un brin cliché mais qui donne sa profondeur à l’enquête naissante. Surtout domine cette étrangeté sociale ambiante, distillée avec subtilité, dans la touffeur forestière ardennaise.

Une réforme profonde de la fiction TV

Tir gagnant pour la RTBF. Jusqu’ici, la TV publique de Belgique francophone était plus familière des sitcoms – parfois sympas, comme Melting Pot Café, qui contait la Bruxelles multiculturelle du quartier des Marolles. La chaîne a décidé de faire sa révolution, miser bien plus sur les feuilletons, et susciter la concurrence entre créateurs, tout en les valorisant.

Lire aussi: Les séries TV européennes entrent en ébullition

Goal. La Trêve a déjà été achetée par plusieurs pays et, au dernier festival Séries Mania à Paris, a été saluée par le jury international des séries francophones, dans lequel siégeait l’auteur de ces lignes. La Belgique a gagné l’Euro 2016. Des séries.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps