Voilà peut-être la première série au monde qui a rendu des scènes de perquisition passionnantes. O Mecanismo, deux saisons, raconte à sa manière les enquêtes de l’opération Lava Jato, au Brésil, dès 2014. Contestée dans son pays par les politiques, précise tout en versant passablement dans le «tous pourris», c’est une série complexe, sur de colossales affaires de corruption qui ont secoué le pays.

Découvrez notre guide interactif des séries

Les affaires Petrobras

Le navire amiral de ces magouilles est la compagnie Petrobras, accusée d’avoir arrosé les comptes en banque de multiples politiciens et responsables d’administration. L’affaire, passée par Genève, est remontée jusqu’au président Michel Temer en mars 2019. Les enquêteurs ont été accusés tour à tour de mener une campagne de gauche ou de fomenter des manœuvres de droite, notamment par les partisans de Lula.

Une méticulosité

O Mecanismo est cocréée par José Padilha et Elena Soarez. Le premier avait fait un film, Troupe d’élite, sur la lutte contre le trafic de drogue dans les favelas. Le film avait pour acteur principal Wagner Moura, devenu Pablo Escobar dans Narcos, dont José Padilha a réalisé des épisodes. O Mecanismo a néanmoins sa personnalité propre: une manière méticuleuse de conter les investigations, un attachement aux ramifications… Cela rend des passages parfois difficiles à suivre, en particulier la reprise dans la deuxième saison. Mais les amateurs ont là une excellente exploration des investigations en matière de corruption.

Retrouvez «culture canapé», tous nos conseils pour temps de retranchement.


«O Mecanismo». Deux saisons de 8 épisodes. Sur Netflix.


La précédente suggestion: «Private Banking», la concurrente alémanique de «Quartier des banques»