Sous sa casquette de marin, la clarté d’un fleuve. Sidi Larbi Cherkaoui, 46 ans, est de tous les courants. Un jour, il est à Paris, où il règle un galop rock pour le cultissime Starmania, la comédie musicale de Luc Plamondon et de Michel Berger qui reverdit ces jours et qui fera halte en mars à l’Arena à Genève – l’ultra-doué Thomas Jolly signe la mise en scène, Sidi Larbi Cherkaoui la chorégraphie.