classique

Simon Trpceski a un nom encombré de consonnes, mais son piano sonne lumineux et

Simon Trpceski a un nom encombré de consonnes, mais son piano sonne lumineux et délié...

Genre: classique
Qui ? Sergueï Rachmaninov
Titre: Concertos 1 & 4, etc.
Chez qui ? (Avie/harmonia mundi–Musicora)

Simon Trpceski a un nom encombré de consonnes, mais son piano sonne lumineux et délié. Né pour jouer Rachmaninov, comme il l’a déjà prouvé dans un premier CD (Concertos 2 et 3) , chaleureusement accueilli. Pour être moins joué (le 1er ), voire mal aimé (le 4e ), les deux autres, interprétés aussi brillamment, vous soulèveront de votre siège, comme le fera cette version des Variations sur un thème de Paganini , énergique et pétillante, sensible et jamais sentimentale. Il faut dire que l’entente avec Vasily Petrenko est parfaite et que le Philharmonique de Liverpool sonne ample, transparent, somptueusement enregistré. Le dialogue piano-orchestre trouve de nouvelles résonances, dans la virtuosité bondissante comme dans le velours des demi-teintes.

Publicité