Expositions

A Sion, des collections hétéroclites chez l'habitant

Le PALP Festival s’invite, ce samedi, chez une quinzaine de Sédunois pour mettre en avant, dans leur appartement, des collections atypiques. Des cartons de bananes ou de gin aux lamellophones, tout (ou presque) y passe

L’art s’invite chez les habitants de Sion. Samedi, une quinzaine de Sédunois mettront leur appartement à disposition du PALP Festival, pour la troisième édition de l’événement Beauty & Rooms, dans le but de sortir l’art des musées pour transposer la culture dans des lieux de vie.

Cette année, Balthazar Lovay et Samuel Gross, les curateurs de l’événement, ont décidé de miser sur les collections. Mais on est bien loin des classiques du genre, à l’image des pierres précieuses ou des timbres-poste. Ici on parle, de kalimbas, des lamellophones de toutes provenances, de bijoux en forme d’araignée, d’archives militantes de la prostituée Grisélidis Réal ou encore de film stills, ces photographies prises sur les plateaux de tournage et utilisées comme images promotionnelles par l’industrie du cinéma.