Pourquoi les forêts brûlent-elles en été? Depuis quelques années, la saison des vacances est devenue aussi celle des incendies de masse, capables de ravager des centaines d’hectares de végétation sous toutes les latitudes, du Portugal à l’Alaska, de la Sibérie aux Canaries. La hausse des températures est le premier facteur à inculper. Mais ce n’est pas le seul. Une partie non négligeable des sinistres sont d’origine volontaire, qu’ils soient le fait de pyromanes ou de simples criminels. Si l’on y ajoute les innombrables négligences qui finissent mal et, bien sûr, le réchauffement climatique lui-même, on peut donc considérer que l’homme est le principal responsable des incendies qui dévastent son propre habitat. Voilà qui fait de nous tous des pyromanes, déclarés ou non.

Lire aussi: La Grèce désarmée face aux incendies