Un 1er Août au balcon. A Meyrin (GE), les habitants sont priés de rester chez eux et de goûter à une grande parade carnavalesque et musicale depuis leurs fenêtres. C’est en soi un symbole. Si beaucoup de feux d’artifice sont annulés en Suisse, histoire d’éviter des rassemblements à risque, les artistes se mobilisent pour que cette Fête nationale ait du panache.

Lire aussi: Les festivités du 1er août revisitées

A Sierre comme à Lausanne, à Fribourg comme au Locle, ils rivalisent d’astuce pour que ce jour-là soit inoubliable. L’enjeu: rassembler les foules, oui, mais avec toutes les précautions que le Covid-19 impose; chasser les miasmes de l’anxiété aussi, en laissant carte blanche aux artificiers de l’humour ou de l’image. «Il s’agissait aussi de permettre aux professionnels de la culture, aux entreprises notamment, de reprendre enfin leurs activités», souligne Tiffany Müller, directrice de Sierre Tourisme.

De bestiaires oniriques en fantasmes de saltimbanque, Le Temps a retenu six stations qui promettent un 1er Août détonnant.

Montbenon en fête

Bien décidé à animer un été culturel lausannois mis au pas, le collectif d’artistes Riposte! propose, chaque week-end, des événements gratuits sur l’esplanade de Montbenon. Ce samedi ne fera pas exception: dès 17h, Nora Bene, chanteuse-slameuse-violoniste adepte des antagonismes, puis les rockeurs lausannois de Fixit, électrifieront la pelouse. Après avoir eux-mêmes entonné l’hymne national, les patriotes (et les autres) pourront assister au show chorégraphique et pyrotechnique de la compagnie du Théâtre onirique, avant de se dégourdir les jambes au son d’un orchestre de bal.

Et parce que le 1er Août est aussi l’occasion de rire de nos clichés collectifs, Thomas Wiesel, Simon Romang et Charles Nouveau titilleront nos zygomatiques dès 17h30, juste à côté à la salle Paderewski.

Esplanade et Casino de Montbenon, Lausanne. Dès 16h30. www.culturedebout.ch


Dahu de rêve à Meyrin

Il y a dans tout Suisse un dahu qui sommeille. Il attend son heure et, quand elle survient, il bondit comme un diable, avec ses pattes de chamois et ses cornes d’anarchiste. Fête nationale oblige, il jouera les charmeurs dans les rues de Meyrin, dès 15h et jusqu’à 22h. Montée sur un char, manipulée par cinq marionnettistes, la bête invitera les habitants à chanter depuis leur balcon.

Cette marionnette impressionnante – près de 3 mètres – est l’œuvre des Ateliers FFF, un collectif d’artistes genevois. «Quand nous avons appris que la ville de Meyrin remaniait son 1er Août à cause du coronavirus, nous nous sommes dit que c’était l’occasion de concevoir une créature géante», raconte Samantha Kiss. En deux mois, la troupe donne corps à sa chimère. Elle devrait faire grand bruit, tout comme les musiciens et autres faiseurs de merveilles appelés à enivrer la commune.

Rens.: www.meyrin.ch/fr/agenda/fete-nationale-1


Hallucinations en série à Sierre

Le drive-in, en décapotable si possible, fera le bonheur des Sierrois. Ce vendredi et ce samedi, ils pourront se rendre en voiture sur la plaine Bellevue. Ils n’y verront pas le dahu, mais une chanteuse d’opéra tombée du ciel, des elfes montés sur des échasses de lumière, des drones en escadrille.

«Une quarantaine d’artistes se succéderont, s’enthousiasme Tiffany Müller, directrice de Sierre Tourisme. Ce Sierre Brille a été monté en moins de deux mois, un record, par Nicolas Hesslein – qui dirige Lumen Créations. Nous voulions un événement populaire qui respecte les règles sanitaires. La formule du drive-in est idéale. Près de 800 personnes sont attendues chaque soir.» La représentation du 1er août n’est pas encore complète: il reste de la place pour une trentaine de véhicules.

Rens.: www.sierretourisme.ch/fr/sierre-brille-3778.html


Bestiaire urbain à Crans-Montana

Encore un dahu? A Crans-Montana, Julien Nonnon projettera sur les façades un fabuleux bestiaire. L’artiste français propose son Street Mapping dès 22h à la Maison du tourisme, dans le cadre du festival Vision Art. Le show promet d’être lysergique.

Rens.: https://visionartfestival.com


Une claque sur écran géant à Fribourg

A défaut de feux d’artifice, c’est du tout grand cinéma qui s’invite sous les étoiles fribourgeoises. Le Belluard, cette tour de pierres à ciel ouvert, accueille depuis peu la 26e édition de son Open air. D’ici au 1er septembre, une trentaine de longs métrages seront projetés sur toile, dont quelques-uns en avant-première. Pour cette soirée du 1er août, un film… américain, certes, mais une perle: BlacKkKlansman, de Spike Lee. L’histoire (vraie) du premier officier de police noir de Colorado Springs qui, en 1978, parvient à infiltrer le Ku Klux Klan. Une comédie politique déchaînée, cinglante comme une claque, qui vaudra à son réalisateur le Grand Prix du Festival de Cannes en 2018.

Open Air Cinema Fribourg. Film à 21h15. Réservation des billets sur place ou sur www.coopopenaircinema.ch

Lire aussi: Dans «BlacKkKlansman», Spike Lee botte le Ku du Klan


Au Locle, l’heure des familles

Le 1er Août? Un samedi comme un autre, pour les parents d’écoliers en vacances: reste à trouver de quoi les occuper. Le Musée d’horlogerie du Locle propose justement un après-midi spécial familles qui, après un dîner du terroir, pourront s’essayer à la confection de lampions, puis vibrer au fil des animations proposées par la compagnie Circodream et la troupe du Théâtre onirique: elles feront rimer cirque et traditions helvétiques – on parlerait même d’un lanceur de drapeau juché sur des échasses. Et pour un peu d’ombre entre deux voltiges, l’entrée du musée sera gratuite.

Musée d’horlogerie du Locle. De 11h à 16h. Ateliers et restauration sur inscription: +41 32 933 89 80.