Ce qui frappe en entrant au numéro 3 du sentier des Saules, c’est la lumière. Un espace tout vêtu de blanc baigné par le soleil. Les grandes baies vitrées, lointain souvenir industriel et horloger de l’usine Stern, laissent passer les rayons de la fin de la matinée. Ils viennent irradier les nombreuses plantes vertes, véritable petite jungle suspendue aux murs et au plafond. On aperçoit à travers les fenêtres le Rhône qui coule doucement en contrebas. Une agréable sensation de «presque nature» qui détonne avec le reste du bâtiment, friche retoquée en lieu culturel alternatif.

Les lieux sont gérés par la coopérative Ressources Urbaines, qui «a pour but de proposer aux artistes, artisans, créateur·ice·x·s et acteur·ice·x·s socio-culturel·le·x·s, des espaces de production, d’échange et de diffusion à des prix abordables dans le Canton de Genève». Au départ, l’espace avait vocation à devenir un café. Quelques oppositions plus tard, le projet a capoté. Mais pas l’envie d’en faire un lieu de rencontre et de culture. D’abord autour de la musique depuis l’ouverture des lieux fin 2017, puis également en proposant diverses expositions dès 2018: «Soul2Soul a véritablement pris son envol juste avant le covid, raconte Sylvain Gelewski, programmateur artistique et responsable de la communication. Avant, nous fonctionnions surtout sur des propositions extérieures. Aujourd’hui, nous faisons un véritable travail de curation.»

Un lieu, deux âmes

Jusqu’à ce jeudi 3 mars, c’est l’exposition I want you so bad qui investit les lieux. 20 pièces, pour autant d’artistes représentant trois régions linguistiques. La suite: Click Bait Title, une performance queer venant de Suisse alémanique le 24 mars, puis un duo show, proposé sur trois jeudis du 7 au 21 avril par deux artistes du bout du lac, Annabelle Galand et Victor Delétraz: «Il y a un important travail de sélection en amont, mais ensuite je laisse souvent carte blanche aux artistes», précise Sylvain Gelewski.

La deuxième âme de Soul2Soul, c’est la musique. Chaque jeudi, un DJ vient aussi ambiancer le bar et l’espace d’exposition. C’est Tim Gourdou-Labourdette qui s’occupe de chiner les musiciens, histoire de confronter les œuvres pendues aux cimaises aux basses et aux platines. La magie opère en intérieur durant la période hivernale et jusqu’à la fin du printemps. Dès le retour des beaux jours, la cour du Sentier des Saules prend le relais et Soul2Soul se transforme en Backyard Sessions, tous les vendredis cette fois-ci pour des événements purement musicaux. Comme de nombreuses friches, l’espace est éphémère et la fin de l’aventure est prévue entre la fin 2022 et début 2023. D’ici là, l’équipe compte bien profiter de ce dernier tour de piste pour innover, pourquoi pas en proposant de temps en temps un volet nocturne.


Soul2Soul, sentier des Saules 3, Genève. Finissage de l’exposition I want you so bad le jeudi 3 mars. Click Bait Title le 24 mars. Duo show par Victor Delétraz et Annabelle Galland du 7 au 21 avril. Retrouvez tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».