Vous avez la nostalgie des années 1970, de leur vent de liberté et de leur musique? Alors Presque célèbre/Almost Famous est pour vous. Ex-«plus jeune rédacteur du magazine Rolling Stone» à l'âge de 15 ans au début des seventies, Cameron Crowe (Singles, Jerry Maguire) a enfin puisé dans son autobiographie pour son cinquième film, qui compense l'absence de stars du calibre de Tom Cruise par sa sincérité. La critique américaine n'a pas tari d'éloges, quitte à surévaluer ce qui reste l'œuvre d'un petit maître. Mais le film est en effet éminemment sympathique, et pour ce qui est de rendre l'atmosphère de l'époque, on trouvera difficilement mieux.

Ainsi, le jeune William Miller (Patrick Fugit), 15 ans, se passionne pour le rock depuis que sa sœur a quitté la maison en lui léguant sa collection de disques. Il propose ses premiers articles à un magazine californien local dont le responsable le prend sous son aile. Lorsqu'il reçoit la proposition de couvrir un concert de Stillwater pour Rolling Stone, il ment sur son âge et finit par suivre le groupe en tournée dans l'optique d'un grand article de couverture, au grand dam de sa mère. Tombé amoureux de Penny Lane (Kate Hudson, la fille de Goldie Hawn), une groupie qui n'en a que pour le guitariste Russell Hammond (Billy Crudup, de The Hi-lo Country et Jesus' Son), il fera son éducation sentimentale tout en découvrant les dures réalités du milieu: rivalités, drogue, pressions, agents et argent.

«Middle of the road»

Le film part assez mal sur un ton de comédie forcé. Talent «middle of the road» par excellence, Cameron Crowe reprend des trucs éculés de sitcom au lieu de s'inspirer de la verve de Billy Wilder, auquel il vient de consacrer un livre (Conversations with Wilder, 1999). Avec l'apparition mémorable de Philip Seymour Hoffman en critique aigri qui devient le mentor de Miller, le film trouve heureusement son ton d'évocation affectueuse. On pourra soupçonner Crowe d'avoir édulcoré ses souvenirs, en gardant le sexe derrière les portes closes et en réduisant la drogue au gag récurrent d'une mère paniquée à l'idée que son fils puisse y toucher, mais tout cela reste plus crédible que bien des visions plus fantasmatiques (cf. The Doors, Velvet Goldmine ou Club 54). Plus proche du film de Tom Hanks That Thing You Do! consacré à un groupe des sixties, Almost Famous est l'œuvre d'un cinéaste reconnaissant d'en avoir été et qui ne voit aucune raison de cracher dans la soupe.

Presque célèbre (Almost Famous), de Cameron Crowe (USA 2000), avec Patrick Fugit.