Classique

Steve Roger, l’homme-orchestres

Le codirecteur de l’agence Cæcilia a instauré une belle régularité dans les invitations symphoniques de haute volée à Genève. Il nous parle de son métier

C’est désormais une tradition. Environ trois fois par an, Genève reçoit les plus grands orchestres du monde. Depuis l’arrivée en 2012 de Steve Roger aux côtés de Pedro Kranz, directeur historique de l’agence Cæcilia, les invitations de prestige se sont régularisées.

Ce nouveau rythme s’est installé grâce à la complicité et la complémentarité des deux codirecteurs, tant sur le plan générationnel que des activités. L’expérience, le réseau, la connaissance du terrain, celle des grands artistes et ensembles d’hier, d’aujourd’hui ou de demain: le succès de l’entreprise tient à des facteurs multiples et variés que Steve Roger révèle avec la faconde qu’on lui connaît.