C’est une fin de journée toute grise. On traîne dans le bureau d’une amie, agente musicale. Sur son ordinateur est joué un album à paraître, signé par un type dont on a plusieurs fois entendu parler, mais auquel curieusement on ne s’est pas encore intéressé. Il se nomme Superpoze. A collaboré avec Lomepal ou Alex Beaupain. Son nouveau disque solo, Nova Cardinale, est une suite de beautés aériennes desquelles on sort ému. On a voulu en savoir plus sur son auteur. Peu après, un rendez-vous était fixé et on montait dans un train direction Paris pour lui parler.