La troupe de danse valaisanne Interface, le Béjart Ballet Lausanne, la compagnie genevoise Alias… ces derniers mois, les affaires de mobbing et de harcèlement sexuel n’ont cessé de secouer le monde culturel romand. Des abus qui ont germé dans l’ombre des coulisses durant des années, avant d’exploser au grand jour à la surprise (quasi) générale. Passé le choc, cette question: que faire pour empêcher ces cas de se multiplier?