L’ambiance est plutôt tendue ce jeudi 5 mars au matin, le jour de l’avant-première VIP au MECC, le parc des expositions de Maastricht. Dans les starting-blocks, les 285 marchands sont dans leurs petits souliers. Il est vrai que l’actualité est anxiogène. Les chaînes de télévision d’information en continu égrènent, heure après heure, l’évolution de la propagation du coronavirus à travers le monde.

A Maastricht, les journaux locaux signalent des annulations de réservation dans des hôtels et restaurants de la ville. Les bruits courent – rapidement confirmés – que de nombreux collectionneurs, conservateurs et directeurs de musée américains, mais aussi asiatiques et italiens, ne feront pas le voyage aux Pays-Bas.