Fabienne, hémorragie post-partum: «… Tout à coup, je me suis retrouvée sur le dos comme si j’étais couchée dans les airs et je me souviens avoir pensé: «Oh, mais c’est tout blanc ici. Je suis dans un endroit où c’est tout blanc». Il y avait moi et le blanc… comme si j’étais dans un ciel tout blanc. Je me sentais trop bien et je ne souhaitais pas que cela change, j’ai ressenti comme de la plénitude… c’était bien d’être là, ici au moins je n’avais pas mal…»

Pascale, accouchement: «J’ai commencé à me sentir mal et je sentais que je partais. J’ai appelé, mais personne n’a voulu me croire. […] Tout à coup, je me suis retrouvée au-dessus de mon corps, voyant toute la scène. […] Je me souviens d’avoir pensé que c’était bien fait pour eux d’en être là à me réanimer étant donné qu’ils ne m’avaient pas crue. Je riais en les voyant «taper» sur mon cœur pour le faire repartir et crier: «Madame, respirez! revenez!»

Gilles, appendicite: «J’ai entendu la voix d’un être invisible qui m’a dit: «Veux-tu rester là ou veux-tu partir? […] J’ai répondu que je ne voulais pas faire souffrir mes parents et que je voulais revenir […] Ensuite, je me suis retrouvé dans mon corps. Dès que j’ai pu me lever, je suis sorti de la chambre en douce et j’ai commencé à refaire le trajet que j’avais gardé en tête… Tout était comme je l’avais «vu» et j’ai retrouvé la salle où étaient les bébés!»

Patricia, accident de voiture: «Et là, dès les premières secondes, sans avoir conscience de sortir de mon corps, je me suis retrouvée propulsée dans une sorte de tunnel, qu’au fond je savais ne pas être un tunnel. Pour moi, il était évident que l’impression de tunnel venait en réalité de la sensation de vitesse…»