Le temps du bonheur

Chronique arménienne

C’est presque la seule image légère du livre. Une famille arménienne, à Gumri en 1993. Depuis vingt-sept ans, Antoine Agoudjian, petit-fils de rescapés du génocide, documente l’histoire et la mémoire de son peuple. En 2011, il est le premier photographe à exposer sur ce thème en Turquie. Pour marquer le centenaire du massacre, le Français publie Le Cri du silence. Des portraits en noir et blanc ou aux couleurs très retravaillées, des lieux symboliques, des funérailles, des rituels, des vieux et des gamins en larmes, des cadavres. Comme si le génocide venait d’avoir lieu.

Antoine Agoudjian: «Le Cri du silence», Editions Flammarion, 2015, 160 p.