Si vous étiez un paysage?

Les Dolomites, du haut desquelles on voit formidablement bien et loin.

Le lieu qui vous apaise?

Mon jardin.

Celui qui donne des cauchemars?

Les immenses magasins de bricolage en tout genre.

Le paysage de votre enfance?

Les prairies du Hönggerberg, aujourd’hui devenues le campus Science City de l’EPF de Zurich.

Le dernier paysage que vous aimeriez avoir sous les yeux?

Un soir sur le lac de Sils, le regard tourné vers Maloja.

La ville qui vous fait rêver?

Montréal: bilingue, urbaine et pourtant si verte.

La campagne, oui, mais en quelle saison?

En début d’été, au temps des cerises.

Quelle est l’odeur de la neige?

Celle de son goût: fraîche, légèrement métallique peut-être…

Et celle de la pluie?

La vapeur sur le bitume chaud à Paris, après un orage d’été.

Par la fenêtre de votre chambre à coucher, que voyez-vous?

Un présage des collines du Sundgau.

Le paysage le plus saccagé par l’homme?

Les océans.

Cinq éléments pour dessiner votre paysage rêvé (mer, montagne, arbres, fleurs, objets, etc.).

Des mélèzes dorés, des rochers de granit, une urbanisation compacte, l’eau caressée par le vent, un kayak.

Ce qui manque à votre paysage quotidien?

Le temps… d’y aller plus souvent.

Propos recueillis par Jadd Hilal