Exposition

Quand le Tessin était à l’avant-garde de l’art vidéo

A Minusio, en marge du Locarno Festival, une exposition proposée par l’ECAL raconte les débuts, dans les années 1980, d’une manifestation entièrement dédiée aux expérimentations analogiques

C’est en 1962 que Rinaldo Bianda ouvre à Locarno, non loin de la Piazza Grande, qui n’accueille alors pas encore les projections de gala du festival de cinéma lancé en 1946, une galerie d’art. La Galleria Flaviana devient vite un haut lieu des avant-gardes, proposant des performances qui ne sont malheureusement pas du goût de la bonne société locarnaise. En 1967, un concert proposé par les membres du mouvement Fluxus lors d’un happening événement poussera Rinaldo Bianda à quitter provisoirement Locarno pour Lugano, une ville alors plus ouverte, proche de Milan, et où il pourra plus facilement laisser libre cours à ses envies d’accompagner les expérimentations d’une nouvelle scène contemporaine, entre recherches visuelles et sonores.

Lire aussi: Lausanne rembobine ses vidéos