Têtes baissées

Les Pola nostalgiques de Philippe Guionie

Ce n’est sans doute pas parce qu’ils vivent à proximité d’une foule de cheminées industrielles que ces tournesols ont baissé la tête. Le raccourci, pourtant, est immédiat, poussé encore par les teintes passées du Polaroid. A la Galerie Polka, à Paris, Philippe Guionie expose ses vues mélancoliques, parfois oniriques. Réalisée entre 2004 et 2012, la série «Swimming in the Black Sea» s’inspire de Kéraban-le-Têtu, un roman de Jules Verne qui raconte les tribulations d’un riche négociant turc préférant le tour de la mer Noire à la taxe imposée pour traverser le Bosphore. Avant d’être photographe, Philippe Guionie fut historien-géographe.

Philippe Guionie, «Swimming in the Black Sea», du 28 octobre au 6 décembre à la Galerie Polka, à Paris.www.polkagalerie.fr