Le temps d’une projection hors norme, Le Plaza va revivre. Enfin. La mythique salle de cinéma genevoise, fleuron de l’architecture moderniste inauguré en 1952, va accueillir dès le 25 juin The Clock, l’installation vidéo qui a valu à Christian Marclay le Lion d’or de la Biennale de Venise 2011. D’une durée de 24 heures, cette œuvre de montage montre de manière littérale une journée qui s’écoule, à travers une gigantesque compilation d’extraits de films dans lesquels on aperçoit une montre, une horloge, un réveil ou toute autre mention graphique ou textuelle d’une heure précise. Le projet, conçu durant trois ans par l’artiste suisse à partir d’un corpus réuni par six chercheurs, marque chacune des minutes qui s’égrènent.

Lire aussi: Christian Marclay, des images pour célébrer l’architecture

Fermé depuis 2004, Le Plaza a longtemps été menacé de disparition, avant d’être sauvé par la Fondation Plaza, créée en 2019 et placée sous la présidence de Jean-Pierre Greff. Dans une salle pour l’heure entièrement vide, et s’approchant dès lors d’un white cube, le directeur de la HEAD (Haute Ecole d’art et de design de Genève) a présenté mardi cette réouverture éphémère qui permettra de découvrir le lieu de manière inédite, avant que ne soient annoncés début septembre les résultats du concours d’architecture pour sa réhabilitation. L’ouverture du Plaza nouveau est prévue en 2024.

Simple et vertigineux

A terme, détaille Jean-Pierre Greff, la salle célébrera les images en mouvement sous toutes leurs formes, à travers des événements et propositions explorant notamment les liens entre cinéma et art contemporain. Autant dire que la présentation en première romande de The Clock, qui avait été brièvement montrée à Zurich après sa découverte vénitienne, est une belle manière de renouer avec cette salle promise à une renaissance inespérée. L’événement a également été rendu possible par le Mamco, qui rêvait depuis longtemps de présenter l’installation.

Directeur et conservatrice honoraire du musée, Lionel Bovier et Françoise Ninghetto se réjouissent de proposer, dans la ville où l’artiste installé à Londres a en partie grandi et étudié, cette œuvre permettant – que cela soit pour quelques minutes ou plusieurs heures – d’éprouver le temps qui passe avec une synchronicité entre ce que l’on voit à l’écran et l’heure réelle. «Il s’agit d’un projet à la fois simple et vertigineux», résume Lionel Bovier en insistant sur l’importance du son, composante essentielle de The Clock. Le Mamco en profitera pour présenter dans ses murs deux œuvres vidéo plus récentes de Marclay, Lids and Straws (One Minute) et Bottle Caps.


The Clock de Christian Marclay, Le Plaza, Genève, du 25 juin au 18 juillet 2021. Les mercredis et jeudis de 12h à 22h, non-stop des vendredis 12h aux dimanches 22h. Entrée libre.