Drôle de pseudonyme que The Doug surtout lorsqu’on vit en Auvergne et que son vrai nom est Jules Garnier. Si ce jeune artiste l’a choisi, c’est un peu par hasard, parce qu’adolescent il aimait le prénom Douglas et se l’était même approprié pour ses cours d’anglais, où chacun des élèves se devait d’adopter un petit nom anglophone. Va donc pour The Doug! Cela sonne plutôt bien, avec un petit côté fanfaron qui rappelle The Dude, le personnage mythique du film culte The Big Lebowski.