C’eût pu être Dengar, l’assassin impérial au cerveau électroniquement amélioré. Ou 4-LOM, le droïde protocolaire au programme détraqué, et son binôme, Zuckuss le traqueur mystique. Ou IG-88, le droïde obsédé par le meurtre. Ou encore Bossk, l’infâme Trandoshan reptilien… Mais de tous les chasseurs de primes convoqués par Darth Vader dans L’Empire contre attaque (1980), ce fut Boba Fett qui décrocha le gros lot: il captura Han Solo et devint un personnage culte, bien que secondaire, de Star Wars.

Boba Fett porte une armure mandalorienne traditionnelle dont les éraflures témoignent de combats innombrables. Son visage est dissimulé sous un heaume d’inspiration teutonique qu’agrémente une coquette antenne latérale. Réputé pour désintégrer de la tête aux pieds ses cibles, l’implacable chasseur de primes finit dans l’estomac d’un Sarlacc, ce ver des sables réputé pour digérer ses proies durant des siècles…