Il faut s’accrocher à la vision du premier épisode de The Nevers, série HBO que propose ces temps OCS via Canal + ou Teleclub. De prime abord, on ne comprend pas grand-chose à cette histoire de femmes douées de dons particuliers dans la Londres victorienne, alors que sévit une sorte de tueuse en série, et que plein d’autres drames se trament. L’intrigue se décante un peu en deuxième chapitre, mais la création de Joss Whedon, débarqué depuis, requiert un investissement mental dont rien ne prouve, à cette heure, qu’il en vaut la peine.

Un billet de blog:L’influence grandissante des femmes sur l’élaboration des séries de HBO