Série TV

«The New Pope», un aristocrate décadent au Vatican

Canal+ entame ce lundi soir la diffusion de la série qui fait suite à «The Young Pope». Paolo Sorrentino y raconte la difficile succession de Pie XIII, laissé pour mort il y a trois ans

Aimez Dieu plus que votre prochain. C’est ce que prônait il y a trois ans Lenny Belardo, devenu pape sous le nom de Pie XIII, dans la série The Young Pope, créée et réalisée par Paolo Sorrentino. Après huit longs métrages, dont les monumentaux Il divo (2008) et La grande bellezza (2013), le cinéaste italien se frottait avec bonheur à la narration télévisuelle, qui lui permettait de jouer avec les différences de rythme inhérentes au format, de proposer des discours et conversations filmés dans la durée sans renoncer pour autant à son imagerie pop et à ses quasi incessants mouvements de caméra.

A la fin du dixième et dernier chapitre de la série, l’ultra-conservateur Pie XIII, qui avait toujours refusé d’apparaître publiquement et d’être pris en photo, afin que seule la figure du Christ soit vénérée, était victime d’un arrêt cardiaque. On l’imaginait alors en passe de rejoindre saint Pierre, mais non. Il a survécu mais est dans le coma, ce qu’on découvre dès le premier plan du premier épisode de The New Pope, série qui fait suite à The Young Pope avec un changement de titre en lieu et place du conventionnel «saison 2». Car Sorrentino n’a rien de conventionnel. Depuis L’Homme en plus en 2001, il s’est imposé comme l’une des voix les plus singulières du nouveau cinéma européen.