série

Avec «The Politician», Ryan Murphy donne à Netflix un soap ado politique

La première fiction du créateur d’«American Horror Story» pour le service de vidéo en ligne conte les ambitions d’un jeune homme de l’Amérique très riche. Une série colorée qui joue sur tous les registres

Attention spoilers! Cet article dévoile certains éléments de l’intrigue. Si vous ne souhaitez pas les lire, vous pouvez les masquer. Masquer les spoilers

Dans le gouvernement américain des séries TV, Ryan Murphy est ministre de l’Ecologie et Brad Falchuk, son complice, secrétaire d’Etat aux matériaux narratifs et visuels. Ces deux-là sont les rois incontestés du recyclage. La machine Murphy, qui tourne à plein régime depuis au moins une décennie, brasse à la fois l’histoire américaine de manière littérale à travers certains drames choisis (l’affaire O.J. Simpson, l’assassinat de Gianni Versace, bientôt l’affaire Clinton-Lewinsky dans American Crime Story) et toutes les représentations et pépites de la culture populaire.

Depuis Nip/Tuck (2003-2010), le scénariste et réalisateur a revisité la série musicale de lycée (Glee), la fresque gay (Pose), les coulisses historiques d’Hollywood (Feud), les pistes policières et médicales en les croisant (9-1-1), sans compter l’infatigable anthologie American Horror Story, dont chaque livraison replonge dans un sombre pli du cinéma et de la littérature d’épouvante.