Les névroses de notre siècle sont un puits sans fond… d’inspiration. Observatrices, les séries y piochent allègrement pour mettre en scène les dérives de l’argent (White Lotus), de la célébrité (The Boys), de nos fantasmes d’immortalité (Upload) et, bien sûr, de la technologie (Black Mirror). On ne peut d’ailleurs pas ne pas songer au classique de Charlie Brooker en découvrant The Premise, dernière série en date à se payer la tête de notre société contemporaine.