Un an après Meat is Murder, grand album oublié des Smiths, The Queen is Dead constitue le chef-d’œuvre de la discographie du chanteur Morrissey. Au-delà de son titre provocateur pour les Britanniques et de sa pochette iconique et gay (référence à Delon dans L’Insoumis), le troisième album en deux ans du groupe anglais recèle une tension, une dramaturgie et un humour pince-sans-rire littéralement époustouflants. Porté par le magnifique «There is a Light That Never Goes Out», «I Know It’s Over», «Bigmouth Strikes Again» ou «The Queen is Dead» bien sûr, le disque a influencé quantité de formations rock. Et fut célébré dix ans plus tard par des relectures de Supergrass («Some Girls Are Bigger Than Others»), The Boo Radleys ou The Divine Comedy.