Dring, dring… Pas de réponse au téléphone. Toc, toc… La porte reste close. Est-il arrivé un malheur à Leo (Javier Bardem)? Molly (Elle Fanning), sa fille, s’affole. Pas de panique! Il va bien, couché sur son lit, le regard dans le vide, catatonique comme d’habitude. Elle déploie des trésors de patience pour le convaincre de se lever et d’aller chez le dentiste. La visite tourne mal: il boit le désinfectant et se pisse dessus. Départ au supermarché acheter un pantalon, et nouveau scandale: il vole un chien à sa mémère.

Au cours de ces tristes tribulations, la vie intérieure de Leo se poursuit par flash-back sur le temps où il était écrivain à succès draguant des touristes sur une île grecque ou alors pleurant un enfant perdu dans un cimetière mexicain auprès de sa femme (Salma Hayek sans maquillage). Quant à sainte Molly, à force de soigner son papa, elle rate un rendez-vous professionnel important…

Profil abrupt

Venue de la danse, de la performance et de la musique, Sally Potter a signé plusieurs films intéressants dont The Party, qui rassemble en un huis clos meurtrier la fine fleur de l’establishment britannique. Que s’est-il passé? Pourquoi la réalisatrice anglaise s’est-elle fourvoyée dans ce tire-larmes fastidieux, pudding globalisé, médiocre et hautement invraisemblable – comment Bardem, hidalgo ténébreux au profil abrupt, pourrait engendrer la petite Fanning au nez menu et toute en blondeur?

Lire aussi: «The Party», au rendez-vous des hyènes humaines

The Roads Not Taken flotte entre une forme de compassion relevée de Schadenfreude (plus dure sera la chute de l’homme à qui tout réussissait) et l’hypothèse non vérifiable d’un bouquet quantique de destinées tangentielles – les «routes pas prises» du titre. Il a même une dimension catéchistique: ce sont des travailleurs immigrés, pauvres parmi les pauvres, qui tendent la main à Leo perdu de nuit en banlieue et lavent ses pieds selon l’exemple de Jésus…

Javier Bardem a déjà joué un grabataire dans Mar adentro. Aujourd’hui, il rejoint le cercle des comédiens ayant joué les handicapés (Daniel Day-Lewis dans My Left Foot) ou les simplets (Tom Hanks dans Forrest Gump, Sean Penn dans I Am Sam). Franchement, on le préfère en tueur psychotique (No Country for Old Men) ou en agent britannique pervers et déclassé (007-Skyfall).


The Roads Not Taken, de Sally Potter (Royaume-Uni, Suède, Etats-Unis, Pologne, Espagne), avec Javier Bardem, Elle Fanning, Salma Hayek, Laura Linney, 1h25.