Les choix d'Alexandre Demidoff

Au revoir parapluie, à Vidy- Lausanne. Petit-fils de Charlie Chaplin, James Thiérrée danse sous une pluie de cordes. L'amour du cirque à la vie à la mort.

Histoire(s), à la Salle des Eaux-Vives à Genève. La chorégraphe Olga de Soto a retrouvé une dizaine de spectateurs ayant assisté en juin 1946 à la première du légendaire Jeune homme et la mort. A l'écran, ils nous parlent d'une jeunesse pas tout à fait perdue.

Quartett, à la Comédie de Genève. Isabelle Huppert est Madame de Merteuil sous les ordres de Bob Wilson. Chacun de ses gestes est poison et volupté.

Le neveu de Wittgenstein, à Vidy-Lausanne. L'acteur Serge Merlin bouleverse en écorché au service de l'auteur autrichien Thomas Bernhard.

L'Acte inconnu, à la Comédie de Genève. Treize comédiens font entendre la langue farceuse et liturgique de Valère Novarina. La messe est inoubliable.

Les choix de Marie-Pierre Genecand

Stifters Dinge, à Vidy-Lausanne. Alchimiste de la scène unique en son genre, l'Allemand Heiner Goebbels parle de la beauté du monde, sans acteurs.

Histoires d'elles, au Théâtre de Carouge, à Genève. L'icône romande Yvette Théraulaz revient avec malice et émotion sur quarante ans d'émancipation.

Chair de ma chair, Semaine internationale de la marionnette en pays neuchâtelois. Ilka Schönbein traduit à la perfection la portée toxique d'une relation basée sur la fusion.

La Ficelle/L'Epilogue d'un homme qui danse, Forum Meyrin, à Genève. Jubilatoire, sensible, hilarant. Pour l'art oratoire d'un Philippe Caubère redoutable de virtuosité.

L'Acte inconnu, à la Comédie de Genève. Valère Novarina est un antidote salutaire et émerveillé face à la vision désenchantée du monde de Rodrigo Garcia.