Un nouveau départ: c’est ce qu’est venue chercher, pleine d’espoir, la famille Emory à East Compton, quartier propret de Los Angeles. Sauf que les parents et leurs deux filles sont Noirs américains, et qu’ils vivent en 1953: autant dire que Compton ne leur réserve pas le plus chaleureux des accueils. Imaginez, plantées sur leurs gazons trop verts taillés comme des moquettes, quatre housewives toisant les nouveaux arrivants d’un air patibulaire. Meute d’hydres blanches permanentées.

Nouvelle série horrifique d’Amazon Prime, Them plante tout de suite le contexte. Celui de la Grande Migration, ce mouvement qui a vu, entre 1910 et 1970, 6 millions d’Afro-Américains fuir les régions rurales du Sud pour celles du Nord-Est ou du Midwest, laissant derrière elles la cruauté des lois Jim Crow. Et, pour les Emory, ce qu’on devine comme étant un drame familial particulièrement macabre. Chose rare alors, Henry (Ashley Thomas), père et vétéran de la Deuxième Guerre, a obtenu un poste d’ingénieur en Californie. De quoi s’offrir un joli pavillon de banlieue tout en papier peint chargé et formica rutilant.