electro

«Tides of Mind», Oxia

(Infiné/Namskeio). Un robinet qui laisse couler de rares gouttes: Tides of Mind débute sur des notes avares et trompeuses, car toute la suite racontera l’histoire bien plus foisonnante…

Genre: electro
Qui ? Oxia
Titre: Tides of Mind
Chez qui ? (Infiné/Namskeio)

Un robinet qui laisse couler de rares gouttes: Tides of Mind débute sur des notes avares et trompeuses, car toute la suite racontera l’histoire bien plus foisonnante, quoique toujours en retenue, du Français Sébastien Devaud – Oxia sur la scène. Ce premier album est déjà une énorme confirmation: les prémisses heureuses de «Less Time», single prometteur paru il y a deux ans, se déploient ici en onze nouveaux morceaux dominés par une deep house élégante et bluffante de sobriété. Bien plus mesuré que le maître de la maison Infiné, Agoria (dont on dit qu’il aurait abandonné le navire), Oxia joue avec le clair-obscur, en laissant planer sur des nappes aérées un état d’inquiétude à peine suggéré. Hautement recommandable.

Publicité