Le réalisateur américain Tim Burton, génial poète macabre venu de l’animation, sera le président du prochain Festival de Cannes, qui se tiendra du 12 au 23 mai. Dans sa première déclaration, il dit se réjouire de «vivre un rêve devenu réalité», ont annoncé ses organisateurs mardi. «Quand on pense à Cannes, on pense cinéma du monde. Et puisque j’ai toujours vécu les films comme des rêves, je vais vivre un rêve devenu réalité», affirme le cinéaste âgé de 51 ans dans une brève déclaration citée par le communiqué du festival.«Après avoir passé mes jeunes années à voir des triples programmes et à faire des marathons de 48 heures de films d’horreur, je me sens prêt pour Cannes», a plaisanté l’auteur des «Noces funèbres» et de «Mars attacks».

Pour le délégué général du Festival de Cannes Thierry Frémaux, Tim Burton est un président «à la fois surprenant et évident. C’est un artiste touche-à-tout, fantasque et brillant, un auteur populaire qui a imposé son imaginaire et un homme attachant qui connaît bien l’histoire du cinéma. Sa légitimité sera incontestable pour les cinéastes en compétition». L’identité des huit membres du jury qui l’accompagneront durant la manifestation ne sera annoncée qu’à la mi-avril.

Après avoir débuté comme animateur au studio Disney, Tim Burton a très vite cultivé un style visuel très personnel, mélange de fantaisie et de créativité débridées, d’humour noir et de poésie macabre. En quatorze longs métrages, Tim Burton a souvent brossé le portrait de marginaux à la beauté dangereuse, distillant un message de tolérance dans un univers social aseptisé, notamment avec «Ed Wood» (en compétition à Cannes en 1994) consacré au «pire cinéaste du monde» ou encore le gothique «Sweeney Todd» (2007) sa première comédie musicale. Qu’il s’attaque à la science fiction («Mars Attacks» ou «La Planète des singes»), au fantastique («Sleepy Hollow»), à l’animation («Les Noces Funèbres») ou à la littérature enfantine («Charlie et la chocolaterie»), il puise aux sources d’un imaginaire d’enfant.

Très attendu, son prochain film est l’adaptation en relief du conte de Lewis Carroll «Alice au pays des merveilles» avec Johnny Depp et Helena Bonham Carter, qui sortira en salles le 5 mars aux Etats-Unis et le 7 avril en France.