Dans la famille sans cesse élargie de celles et ceux qui ont choisi d’assombrir la notion d’ambient music pour en faire autre chose qu’une caresse auditive, Tim Hecker assume à la fois le rôle du pionnier et celui du découvreur perpétuellement affûté.

Depuis "Radio Amor" (publié chez Mille Plateaux en 2003), l’album qui l’a fait connaître, ce Canadien poursuit un chemin original et fertile, multipliant des pièces extrêmement suggestives dans lesquelles le bruit, jamais agressif, est magnifié en puissance d’évocation et mêlé à des harmonies aux entremêlements sophistiqués.

Hecker s'avère incroyablement talentueux lorsqu’il s’agit de mêler, sur un canevas de vagues sonores, l’expressivité de nappes solaires et la dureté vibratoire des saturations: c'est une machinerie puissante, alternativement mélancolique et exaltante. Une constante dans la force qui trouve un achèvement provisoire dans un album qui vient d’être publié par 4AD, «Love Streams».

La Gravière. Chemin de la Gravière 9, Genève. Sa 14 mai à 23h. Rens. www.lagraviere.ch