Genre: ambient
Qui ? Tim Hecker
Titre: Ravedeath, 1972
Chez qui ? (Kranky/Irascible)

On a souvent chanté ici les louanges du Montréalais Tim Hecker, incroyablement talentueux lorsqu’il s’agit de mêler, sur un canevas ambient, l’expressivité de nappes solaires et la dureté vibratoire des saturations. On ne dérogera pas à la règle concernant sa dernière livraison. Associé, pour la production, au résident islandais Ben Frost – en matière de travail sonore, ce dernier est l’un des sorciers les plus remarquables du marché –, Hecker a jeté son grappin sur les orgues d’un temple de Reykjavík: matière première dérobée qui sera ensuite soumise à un profond travail de recomposition, de corrosion et d’entremêlement pour s’ouvrir aujourd’hui en un magnifique album aux teintes à la fois sombres et éthérées.