classique

Tomkins, Campion, Byrd, etc., «Tune thy Musicke to thy Hart»

Il n’y a décidément rien de mieux pour se recueillir (on dirait «se recentrer» en langage new age) que d’écouter ces polyphonies de la Renaissance anglaise écrites au tournant des XVIe et XVIIe siècles…

Genre: classique
Qui ? Tomkins, Campion, Byrd, etc.
Titre: Tune thy Musicke to thy Hart
Chez qui ? (harmonia mundi/h.m-musicora)

Il n’y a décidément rien de mieux pour se recueillir que d’écouter ces polyphonies de la Renaissance anglaise écrites au tournant des XVIe et XVIIe siècles. Les ensembles Stilo Antico et Fretwork mettent au jour un répertoire négligé: la musique religieuse «séculière» (c’est-à-dire non liturgique) destinée à la dévotion privée. Une culture musicale à part entière, loin des cathédrales et cérémonies à l’église. On y trouve des chants et madrigaux très inspirés, comme A stranger here de John Amner ou When David heard de Thomas Tomkins. Les voix de Stilo Antico sont subtiles, pleines et magnifiquement soudées. L’ensemble de violes Fretwork les accompagne dans certaines pièces puis interprète plusieurs In nomine.

Publicité