Daniel Spoerri est un artiste de la convivialité. Lorsque, à Düsseldorf vers la fin des années 1960, il ouvre un restaurant, celui-ci devient vite l'antre de la générosité et des rencontres entre artistes. De là naîtront les tableaux-pièges constitués de reliefs de repas. Mais sa grande affaire, maintenant à 75 ans, est de nourrir un intéressant dialogue entre nature et sculpture dans sa propriété de Seggiano, en Toscane (www.danielspoerri.org).

Dans ce jardin, ouvert de 16 h à 20 h du 1er juillet au 15 septembre (19 h, jusqu'au 31 octobre) et situé à quelque 40 km au sud-est de Sienne, sont disséminées près de 80 œuvres. Des chaises pour fakir, un visage-labyrinthe, une tour Eiffel minuscule se cachent dans les recoins de ce paysage varié, formé de vallons, de bosquets touffus et de prairies. On y trouve même une «Pierre de la bonne fortune» – une boule sur un cube –, inspirée par Goethe. Et le grand troupeau d'oies d'Olivier Estoppey, qu'avait pu admirer le public de Bex & Arts 2002, dévale maintenant une pente de ce jardin. Comme s'y retrouve cette «Tombe des clones» que Daniel Spoerri avait lui-même montrée à Bex, cette même année.

La Toscane, à part cela, est un vrai jardin de sculptures. A deux heures de voiture de celui de Spoerri, au sud-ouest, se trouve à Capalbio (près de la péninsule d'Orbetello) le Jardin des Tarots de Niki de Saint Phalle, et ses immenses effigies en mosaïques colorées. En remontant vers le nord, il y a du côté de Santomato di Pistoia (35 km au nord-ouest de Florence) un ensemble moins connu mais non moins intéressant: celui de la Gori Collection. Installé autour de la Fattoria di Celle, il rassemble plus d'une soixantaine de sculptures et installations d'artistes de renommée internationale, comme les Poirier, Robert Morris, Richard Serra, Marta Pan, Jaume Plensa, Luciano Fabro, Alberto Burri, Magdalena Abakanowicz.

Pour un esprit plus facétieux et enfantin, non loin de là, à 30 km à l'ouest de Pistoia, à Collodi, le parc dédié à Pinocchio peut faire l'affaire. Ses sculptures plus illustratives ramènent le promeneur au cœur des aventures du vilain garnement et dans le ventre d'une baleine. Mais à Collodi se trouve également un autre fameux parc, celui de la Villa Garzoni, un des plus beaux aménagements baroques de la Toscane.